back

Alexandre Brandão

Experimentos com o acaso

January 30 - March 12, 2016

MdM Gallery



Alexandre Brandão
Eclíptica, 2014
lamp and dried mud
Courtesy Fiorucci Art Trust, London, England.

Alexandre Brandão 
Eclíptica, 2014 
lamp and dried mud
Courtesy Fiorucci Art Trust, London, England.

Press release


La MdM Gallery présente entre le 30 janvier et le 12 mars 2016 la première exposition de Alexandre Brandão en France. Experimentos com o acaso réunit des photographies, des installations et des vidéos pour la plupart inédites de cet artiste brésilien dont le travail poétique joue avec les notions de nature et de culture.

« L’exposition se concentre sur le geste artistique en tant que pratique et expérimentation », explique Camila Bechelany, commissaire de l’exposition. Designer de formation, Alexandre Brandão conçoit en effet son travail en mettant la main à la pâte, cherchant l’œuvre tout en la faisant, tel un scientifique qui erre, tâtonne et expérimente jusqu’à parvenir à sa découverte. De manière spontanée, il manipule le matériau – qu’il soit organique ou artificiel –, construisant et déconstruisant des objets dans la conception desquels s’entremêlent le hasard et la main assurée de l’artiste. Desenho secreto (2015), une série de dessins circulaires ressemblant à des clichés de la lune, a ainsi vu le jour alors qu’il jouait avec du jus de citron et remarqua le liquide laissé sur une feuille. Dans Mêmore (2013), il insère des pigments noirs et de l’eau à l’intérieur de sacs en papier filtre, créant ainsi un dessin-empreinte changeant.

Depuis le début de sa carrière, l’artiste observe les phénomènes naturels pour créer des images à la fois mimétiques et décalées – dans Eclíptica (2014) par exemple, un lampadaire reflète un soleil levant grâce à de l’argile disposé à l’intérieur de l’ampoule. Dans d’autres cas, c’est la nature qui imite la culture : dans Adobe (2014), Alexandre insère ainsi un mélange de terre et d’eau (barro en portugais, une matière première souvent utilisée au Brésil pour la fabrication d’objets et la construction de maisons) à l’intérieur de moules pour faire du savon. Dans ses œuvres, il montre la possibilité d’une relation harmonieuse entre l’homme et la nature – à l’opposé de la récente catastrophe industrielle et écologique survenue à Mariana, dans le Minas Gerais, région d’origine de l’artiste.

Alexandre Brandão vit et travaille à São Paulo. Il est représenté par la galerie Leme (São Paulo).

Share this: Facebook