back

Hapax

Tensionar

September 14 - September 25, 2013

MdM Gallery



Virtugravuras (BH4), 2009
inkjet print on cotton paper
70 x 100 cm

Virtugravuras (BH4), 2009
inkjet print on cotton paper
70 x 100 cm

Press release


La ville et ses espaces ont toujours occupé une place privilégiée dans les expériences de Hapax, un collectif brésilien fondé en 2001.  Leurs travaux, à la recherche d’une véritable poétique urbaine, se construisent au travers d’interventions corporelles se posant comme un défi à la logique rigide et institutionnelle de la ville.

Leurs actions mélangent musiques, sculptures, objets et performances. L’investigation des sonorités des lieux publics métropolitains est une constante dans leur démarche et leur volonté d’entraîner la ville contemporaine dans une action ludique et performative.

Hapax perçoit, interprète, transmet et enregistre grâce à un matériel mêlant la ferraille collectée dans les rues et les entrepôts industriels à une large mosaïque de haute (et basse) technologie : samplers, capteurs, synthétiseurs, boîtes à rythmes, ordinateurs, radio UHF – des objets qui sont autant de supports électroniques capables de diffuser et d’enregistrer du son.

Ce travail leur permet de révéler la ville et les flux urbains schématiquement et objectivement, détachés de leur signification quotidienne. Ils nous permettent ainsi de faire l’expérience d’un espace urbain où tout ne serait que matière en mouvement. Cette objectivité des corps en transit, leur plasticité et leurs trajectoires (qu’ils résultent de la planification ou du hasard) pourraient forger de nouvelles significations et implications. Attentifs à l’émergence de nouveaux moyens à leur disposition pour capturer ces mouvements, ils ont orienté leur travail récemment vers la cartographie et l’utilisation de technologies de localisation comme le GPS.

Cette exposition organisée par la galerie MdM à Paris présente une sélection d’œuvres  qui revisitent les douze ans d’existence de Hapax. Il s’agit d’abord de vidéos (réalisées à partir d’archives brutes, de photographies, d’enregistrements de performances et de vidéo-clips), d’objets issus des séries « Chapa Quente » et  « Chamadores », ainsi que des derniers travaux créés à partir des expériences cartographiques  de leurs dérives urbaines (corpographie) depuis 2007 dans plusieurs villes du Brésil.

Share this: Facebook

Contact


Pour toute information
contacter Nathalie
contact
T +33 9 54 59 23 77

Download