back

Paysages Humains

November 6 - February 28, 2015

MdM Gallery



Untitled, 2012
inkjet print on fine art Baryta
60x90cm
Edition of 3+2AP

Untitled, 2012
inkjet print on fine art Baryta
60x90cm 
Edition of 3+2AP

Press release


A l’occasion de l’ouverture de son nouvel espace et du Mois de la Photo-Off, la MdM Gallery présente du 6 novembre au 28 février 2015 Paysages Humains, une exposition collective qui rassemble le travail photographique de quatre artistes brésiliens : Ala d’Amico, Luiza Baldan, Claudia Jaguaribe et Daniel Zarvos. Commissaire de l’exposition, la galeriste Maria do Mar Guinle présente une vision du Brésil détachée des représentations iconiques du pays qui trop souvent tendent au cliché. Difficile en effet de reconnaître Rio, São Paulo ou Brasilia dans les 17 photographies choisies. Offrant peu de repères au regard et ne présentant que rarement de véritables scènes de vie, il s’agit d’abord de mettre en avant l’intimité des endroits et l’expérience faite en ces lieux par l’artiste.

Ce questionnement domine les clichés d’Ala d’Amico consacrés à Vila Autodromo, un quartier populaire de Rio destiné à être détruit et remplacé par le futur parc olympique. Claudia Jaguaribe propose quant à elle des tableaux presque abstraits dans ses images construites à partir de fragments de barracos, les maisons des favelas. Comme le dévoile le titre de la série – Homenagem a Hélio (2010) – il s’agit là d’un clin d’œil à Hélio Oiticica, artiste qui promouvait l’élaboration d’une symbiose entre art populaire et Beaux-Arts dans des installations réalisées à partir des matériaux de récupération de ces habitations précaires. L’expérience faite au cours d’une rencontre avec un endroit donné se situe également au cœur de l’œuvre de Luiza Baldan qui structure son travail autour de résidences. Ses trois images présentées dans Paysages Humains sont ainsi le fruit d’un séjour réalisé en 2013 au sein du mythique édifice Copan, à São Paulo, l’un des chefs-d’œuvre d’Oscar Niemeyer dont l’état actuel laisse à désirer. Cinéaste de formation, Daniel Zarvos a quant à lui recours à une esthétique de film stills pour photographier Brasilia dans des clichés dont la texture rappelle le cinéma sci-fi des années 1970.

Née en 1985 à Rome, Ala d’Amico est diplômée de l’University of Arts London et fait un master à la School of Visual Arts (SVA) à New York. D’Amico a eu sa première exposition individuelle en 2013 à la MdM Gallery. L’artiste vit entre Paris, New York et Rio de Janeiro.

Née en 1955 à Rio de Janeiro, Claudia Jaguaribe a exposé dans des centres d’art comme l’Institut Thomie Ohtake, le Kennedy Center et le Paço das Artes, Rio de Janeiro. Son œuvre fait partie de la collection de Inhotim, de la Maison Européenne de la Photographie et du Musée d’Art Moderne de São Paulo. Elle vit et travaille à Rio de Janeiro.

Née en 1980 à Rio de Janeiro, Luiza Baldan voyage à travers le monde dans le cadre ou non de résidences institutionnelles. Elle a déjà exposé ses œuvres à l’Instituto Moreira Salles, au Musée d’Art Contemporain (Rio de Janeiro), au Musée d’Art Moderne de Rio de Janeiro et, plus récemment, dans l’exposition Cruzamentos : Contemporary Art in Brazil au Wexner Center for the Arts à Colombus (Etats-Unis).

Né en 1974 à Rio de Janeiro, Daniel Zarvos est diplômé de cinéma (Bard College). Cet artiste pluridisciplinaire a déjà participé à l’exposition Paper Trail: 15 Brazilian Artists, à la Allsop Gallery (Londres) et a collaboré avec Sônia Lins, Jards Macalé et Ronald Duarte.

Ouverte par Maria do Mar Guinle en 2012, la MdM Gallery est la première galerie d’art contemporain brésilien à Paris. En révélant des artistes aussi bien émergents que confirmés de la scène brésilienne (comme Carlos Vergara, Brígida Baltar, Pedro Varela, Ana Holck, Maria Laet, Ala d’Amico ou encore Adriano Melhem), MdM Gallery est devenu une référence pour l’art brésilien à Paris. En novembre 2014, elle investit un nouvel espace pensé par l’architecte Carla Zaccheddu et situé au 6 rue Notre-Dame de Nazareth dans le Haut Marais.

Share this: Facebook